Rechercher

L’allaitement s’inscrit dans la continuité de la grossesse et de l’accouchement.

L’être humain est le seul mammifère qui puisse le remettre en question sous l’influence de l’environnement culturel.

L’invention de préparations commerciales comme substituts du lait maternel a fait naître la notion de choix.

Bien qu’instinctif, l’allaitement demande à être protégé partous ceux et celles qui entourent la mère allaitante pour qu’elle puisse répondre sereinement à son instinct. Au-delà du soutien individuel, l’allaitement doit être considéré comme une question urgente de santé publique.

Pour permettre la promotion, le soutien et la protection de l’allaitement, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) encourage le renforcement des connaissances, des compétences et l’engagement des acteurs qui gravitent autour de la mère qui allaite. Pour y parvenir efficacement, nous devons travailler à

trois niveaux : individuel, organisationnel et communautaire.


Une mère qui allaite peut-être influencée par :

• son compagnon, le père de l’enfant, ou sa compagne

• sa mère qui transpose sa propre expérience, positive ou négative, et des pratiques d’une autre époque

• l’équipe de la maternité et la qualité de son accompagnement

• l’équipe de l’hôpital, si son enfant est hospitalisé, sans rompre le lien du lait

• les politiques en laissant un temps suffisant pour initier l’allaitement, considérant que c’est un bénéfice pour la société

• son employeur qui respecte la législation et donne les moyens de poursuivre l’allaitement

• Les pédiatres, les PMI, les médecins de ville, dans un travail en réseau avec : les consultantes en lactation, les sages-femmes, puéricultrices, doula, Les chiropraticiens, les ostéopathes et les pharmaciens qui peuvent être un recours précieux

• Tant d’autres personnes rencontrées au quotidien dans les transports, cafés, restaurants, administrations: allaiter n’est pas un comportement provocateur ni honteux et mérite d’être accueilli avec respect

• Le voisinage de l’immeuble, du quartier, de l’école, par son accueil bienveillant